Partagez cet article !

Un article de Fast Company répond à cette question que vous vous posez : comment embarquer vos collaborateurs sur un nouvel outil ? La réponse est claire : pour leur faire adopter de nouveaux usages, il faut les rendre amusant. Retour sur les 3 idées clés de cet article :

Fast Company a fait l’exercice intéressant d’organiser une table ronde sur la transformation digitale et les problématiques qu’elle pose au sein des entreprises. Tout le monde autour de la table s’est accordé pour dire que, lorsque l’on met en place des pratiques plus innovantes et agiles, la priorité est d’embarquer tous les collaborateurs. On ne peut pas mettre en place un outil et espérer que les salariés vont l’utiliser.

Rendre l’outil « fun »

« Quand il s’agit de mettre en place un nouvel outil en entreprise, l’adoption est faible car l’outil n’est pas marketé en interne ». C’est l’affirmation de Scott Belsky, travaillant chez Adobe. Une journée événementielle pour communiquer sur un nouvel outil ne suffit pas. Il faut donner envie aux collaborateurs de l’utiliser. L’exemple pris alors est celui de Slack : Slack n’est pas uniquement un outil de communication interne, c’est un espace où l’on utilise des GIFs animés et d’autres fonctionnalités que les gens aiment. Et c’est grâce à cela que l’outil est parvenu à s’intégrer dans leur quotidien.

Pour embarquer vos collaborateurs sur un nouvel outil, il faut donc les traiter comme des clients, des consommateurs… Même s’ils ne vous donnent pas d’argent !

Communiquer sur les bénéfices

Il faut impérativement expliquer les bénéfices qui vont découler des nouveaux outils. Et finalement, vous communiquerez autant sur l’outil que sur les changements de process. Or, les nouveaux process vont bel et bien aider les salariés !

Impliquer pour faire adhérer

Pour embarquer vos collaborateurs sur un nouvel outil, il faut enfin les impliquer. Notamment en phase de déploiement ! Il est crucial de s’assurer que les bonnes parties prenantes sont autour de la table, et qu’elles aident à penser des usages. Si elles sont véritablement écoutées, ces personnes utiliseront plus facilement l’outil. En plus, elles deviendront des prescripteurs auprès de leurs pairs.

 

embarquer vos collaborateurs sur un nouvel outil


Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *