Dans un article publié par Les Éclaireurs de la Com, on comprend que la fin des applications est proche. Ca tombe bien, la web application se développe fortement !

La navigation sur internet se fait de plus en plus sur mobile, et dépasse même la navigation desktop et tablette. En octobre 2016, 51,3% de la navigation sur Internet a été effectuée via un terminal mobile (smartphone ou tablette), contre 48,7% sur un ordinateur (desktop).

Dans les premières années du smartphone, il était compliqué d’accéder sans embûche à du contenu. La navigation n’était pas fluide, tout ne s’affichait pas correctement, le chargement était long. Autant de raisons qui ont nuit au web classique au profit d’une nouvelle technologie : les applications.

LES APPLICATIONS ÉTAIENT REINES

Beaucoup de marques et d’entreprises ont lancés leur applications afin de rendre les expériences utilisateurs plus mobiles-friendly. Facebook, Messenger, Instagram, WhatsApp… Tout le monde téléchargait des applications car elles rendaient les navigations plus agréables.

AUX YEUX DES INTERNAUTES, LES APPLICATIONS SONT LOURDES ET INUTILES

Bien qu’elles aient fait de l’effet au début, les applications comportent une liste de désavantages non négligeable. Elles sont lourdes et font perdre beaucoup de stockage, peuvent parfois être lentes, sont seulement une pâle copie des contenus des versions web (d’après une étude Google, ⅔ des sondés affirment que les sites mobiles des marques offrent les mêmes informations et services que les applications), et peuvent être dérangeantes car elles envoient trop de notifications (71% de personnes désinstallent leur applications pour cette raison).

GOOGLE ET FACEBOOK RÈGNENT EN MAÎTRE SUR LES STORES D’APPLICATIONS

Même si les applications sont de moins en moins utilisées, certaines sont presque intouchables, notamment celles gérées par Google et Facebook. En soi, ce n’est pas forcément le format applicatif mobile qui meurt, mais bien les applications mobiles n’appartenant pas à ces entreprises, c’est-à-dire la grande majorité

LES MOBINAUTES MIGRENT DES APPLICATIONS VERS LES WEB APPS

Pour toutes ces raisons, aujourd’hui les “mobinautes” veulent moins d’applications afin de se remettre au web mobile, plus moderne. Basé pour proposer une expérience adaptée aux usages du mobile et du desktop, le web mobile comporte tous les avantages des applications sans pour autant avoir les désavantages !

L’UTILISATION DES APPLICATIONS TELECHARGÉES EST EN CHUTE LIBRE

87% des gens disent qu’ils peuvent être loyaux envers une marque sans pour autant avoir l’application sur leur téléphone. 53% de personnes utilisant un smartphone disent ne pas avoir téléchargé l’application de leur marque préféré ! En revanche sans site internet, il est pratiquement impossible de fidéliser ses clients.  

LA NAVIGATION MOBILE SE TRANSFORME

Ainsi, Adobe constatait, en septembre 2017, une forte croissance du trafic web mobile depuis janvier 2015 : +68 %.

Le web domine aujourd’hui car la majorité des sites sont responsives (adaptés au support de consultation). Le chargement des pages est beaucoup plus rapide et le mode hors connexion est de plus en plus accessible. Les web apps (s), grâce à un UX poussé, sont désormais capables de séduire les utilisateurs en mobilité les plus exigeants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *