Partagez cet article !

Engager davantage les collaborateurs est devenu une priorité pour la majeure partie des entreprises. L’étude Futurum démontre que la gamification est le procédé idéal pour faciliter les transitions digitales et ainsi booster les performances. Voici comment créer l’engagement des collaborateurs grâce à la gamification.

Une étude montre que 70% des efforts de transformation des entreprises échouent en raison d’un manque d’engagement. Des collaborateurs travaillant dans de grosses sociétés reconnues estiment même que chez eux ce taux serait plus proche de 90% !

Nous vivons dans une époque où la transformation des organisations s’accélère frénétiquement sur fond de transition numérique. Les entreprises aujourd’hui ne peuvent plus se permettre d’échouer dans la course au changement.
Elles doivent engager davantage les collaborateurs de telle sorte qu’ils ne signent pas juste pour un job, mais pour un projet commun sur le long terme.

L’engagement n’est pas un problème nouveau, c’est juste une notion de plus en plus importante. Pendant des décennies les employés se sont plaints de favoritisme, d’un manque de feedback, d’un manque de transparence, d’objectifs flous… Ce sont toutes ces petites choses qui, misent bout à bout, démolissent l’engagement des collaborateurs et la culture d’entreprise.
Aujourd’hui, les salariés d’une entreprise veulent comprendre ce qu’ils font et pourquoi ils le font. Ils ont besoin de savoir quel est le “grand objectif”, et que leur travail compte réellement pour la société. C’est d’autant plus vrai qu’ils sont amenés à ajuster et réajuster leurs objectifs à l’ère du numérique.

C’est là qu’entre en scène la gamification. Ce concept de la motivation digitale par le jeu insuffle une nouvelle façon d’engager les collaborateurs qui n’a pas de frontière ; rapide, immédiatement gratifiante, à laquelle nous sommes désormais habitués dans notre vie extra professionnelle.
Est-ce un réel outil d’engagement des collaborateurs ? Ou simplement une des nombreuses tendances émergentes quand on parle du futur du travail ? Sans doute un peu des deux… C’est l’usage que votre entreprise en fera qui déterminera où le collaborateur se situera sur le spectre de l’engagement.

Qu’est-ce que la gamification ? Comment créer l’engagement des collaborateurs grâce à la gamification ?

Non ça ne veut pas dire qu’il faille transformer le travail en jeu. La gamification repose sur une mécanique qui psychologiquement motive l’engagement humain : l’envie de compétition, de s’améliorer, de se surpasser – et d’être immédiatement récompensé en le faisant.

 

Quels sont ses avantages ?

Les avantages de la gamification sont nombreux. En 2015, 40% des « Global 1000 » utilisaient déjà cette méthode pour faciliter les transitions digitales des entreprises. Pourquoi ?

  • Cela permet de recevoir les feedbacks en temps réel. Aucun collaborateur n’aime être surpris lors de son entretien annuel. Grâce à la gamification, les employés ne travaillent plus pour des objectifs annuels, qui sont souvent non pertinents. A la place, ils travaillent pour des objectifs à plus court terme, plus significatifs, tout en recevant des feedbacks de meilleure qualité lorsque ces objectifs sont directement atteints ou manqués.
  • L’une des plus grandes craintes des collaborateurs est le favoritisme ; Est-ce que les managers ont des favoris ? Récompensent-ils certains employés plus que d’autres ? Les collaborateurs suivent directement comment les autres sont récompensés grâce au système de point sur la plateforme. Ils n’ont plus cette crainte de ne pas être reconnu pour ce qu’ils font. Leur travail est suivi en temps et en heure.
  • Comme dit précédemment, la psychologie fait partie de la gamification et contribue à améliorer les conditions de vie au travail.

 

Quand est-ce que cela fonctionne le mieux ?

Dans les métiers pour lesquels les résultats sont faciles à mesurer, la gamification peut servir dans presque toutes les situations, pour mesurer les contacts créés, les annonces publiées, ou les personnes desservies.

Il y a aussi deux aspects importants dans la gamification : la formation et la mobilité.

Concernant la formation, les entreprises ont la chance de pouvoir dépasser les règles des webinars basiques, qui sont souvent ennuyeux, pour aller vers des solutions et des méthodes de formation plus interactives qui renforcent le sentiment d’appartenance et la culture de l’entreprise.
Les quizz pop up gardent les employés en alerte. Les collaborateurs peuvent être récompensés pour leur adhésion à la vie digitale de l’entreprise, ce qui leur donne davantage de visibilité et donc d’importance.

L’autre aspect de la gamification est l’aide à la mobilité des collaborateurs qui s’accentue. Parce que beaucoup de managers n’ont plus de contact direct avec des collaborateurs, la gamification permet quand même de garder ce lien de communication, et permet de récompenser les collaborateurs quel que soit leur lieu de travail. Les collaborateurs ont une présence active et régulière dans l’environnement digital de l’entreprise.

Quelles sont les mises en garde ?

Quand certains travaillent dans des métiers où il est facile de mesurer les performances et les résultats, beaucoup d’autres travaillent dans des domaines où cela est plus compliqué. Nous écrivons, communiquons, ou conseillons. Dans ces cas, il est plus complexe de gamifier nos vies au travail.

  • Pour gamifier votre métier, vous devez donc contourner le problème, et trouver les chiffres qui représentent l’objectif que vous essayez d’atteindre. Par exemple, vous pouvez utiliser les taux de la satisfaction client ou de l’engagement d’un article, qui sont des chiffres associés à la qualité, plutôt qu’au résultat.
  • L’autre mise en garde serait le stress. Avoir des collaborateurs constamment en alerte, devant rendre des comptes régulièrement provoque du stress, de la fatigue, et parfois peut déclencher des burn out.
  • La transparence constante peut être perçue comme de la violation. En effet, tout le monde a besoin de prendre une minute, pour rassembler ses idées de temps en temps. La question donc, est de trouver l’équilibre idéal dans votre besoin de gamification tout en gardant vos employés engagés, sans stress et surmenage.

Finalement, l’idéal est de trouver le bon compromis dans la gamification pour garder les collaborateurs engagés, mais sans les stresser ni les surmener.
Dès lors, comment répartir la part de technologie et la part d’humain ?

L’engagement des collaborateurs requiert toujours un leadership humain important et une part plus émotionnelle.

Mais même la mise en place d’une méthode de gamification poussée ne pourra créer de l’engagement chez les collaborateurs si l’entreprise n’a pas de réelle intention de se transformer, ni d’adopter des décisions internes reposant sur des datas.

La gamification est un outil, un procédé innovant. Mais comme pour toute nouvelle technologie aujourd’hui, elle doit faire partie d’une stratégie digitale et de communication interne plus globale pour vraiment fonctionner.

Daniel Newman est le Directeur Général de Broadsuite Media Group, analyste principal chez Futurum et auteur de Futureproof.

Vous souhaitez créer l’engagement des collaborateurs grâce à la gamification ? Contactez nous !


Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *