La transformation digitale est un processus au long cours dans une entreprise. Plusieurs étapes sont souvent nécessaires. La première ? L’acculturation, c’est-à-dire la sensibilisation des collaborateurs aux possibilités offertes par les outils numériques et aux enjeux qui naissent de leur utilisation. La deuxième ? La culture du partage, qui consiste à permettre aux collaborateurs d’échanger et de partager du feedback, des savoirs et des bonnes pratiques. L’objectif final ? Faire naître une culture de l’innovation. Vous créerez ainsi un cercle vertueux entre innovation et transformation digitale quand les collaborateurs se saisiront de la puissance des outils pour proposer des solutions innovantes.

 

Innovation et transformation digitale : innover, qu’est-ce que c’est ?

L’innovation, c’est avant tout régler des problèmes. En effet, une entreprise qui innove ne fait pas que créer de nouveaux produits. Elle règle aussi des dysfonctionnements et répond à de nouveaux besoins.

Pour cela, 2 « attitudes » sont possibles :

  • L’entreprise peut innover de façon ponctuelle — on appelle cela « l’innovation produit ». Elle améliore alors un produit ou un service existant, afin de répondre directement et concrètement aux attentes des clients et des prospects ;
  • L’entreprise peut mettre en place une véritable culture de l’innovation. L’innovation devient donc continue, et le management de l’innovation devient alors un point stratégique pour l’entreprise. La culture de l’innovation repose notamment sur une culture du partage, où les compétences, les talents et les idées sont libérés.

 

Innovation et transformation digitale : sensibiliser, faire participer et encourager

Pour aider les entreprises à réussir leur transformation digitale, chez Beeshake nous nous appuyons sur une méthode : le Digital Transformation Seed. Cette méthode est en 3 étapes :

  • Acculturer les collaborateurs, les aligner sur un même langage et leur donner la possibilité de partager eux-mêmes leurs connaissances et leurs savoir-faire.
  • Encourager une communication transversale et une culture du feedback. Les collaborateurs partagent aussi bien leurs bonnes pratiques que leur veille. De plus, ils font remonter l’information depuis le terrain, donnent et demandent du feedback, etc.
  • Encourager la créativité. L’innovation n’est plus uniquement un sujet réservé à la R&D. Ainsi, les idées sont décloisonnées et les silos se cassent ! Tous les collaborateurs peuvent faire avancer l’entreprise grâce à la mobilisation de l’intelligence collective. Car l’entreprise a tout intérêt à tirer profit de la variété des profils, des métiers et des points de vue qui existent en son sein.

 

Comment le CIF stimule l'innovation participative