La collaboration est un phénomène sociétal. Elle est renforcée par les usages digitaux dans la vie quotidienne des individus, le besoin de partager des informations, des savoir-faire, des actifs. Mais également, par le besoin de s’entraider et de créer ensemble. Ces besoins sont même devenus des attentes pour tous les collaborateurs au sein des organisations. Dans un contexte de transformation digitale, la collaboration doit faire suite à la phase d’acculturation. En effet, une fois les collaborateurs alignés sur une posture et un langage communs, ils sont prêts pour créer, partager, contribuer, échanger. Comment booster la collaboration en entreprise ?

[À lire aussi : L’acculturation, première étape de la transition digitale en entreprise]

 

La collaboration en entreprise, levier de performance et d’engagement

Différents types d’outils digitaux permettent de faciliter la collaboration en entreprise. Et si ces outils sont parvenus à s’imposer, c’est qu’ils ont prouvé leur impact à plusieurs niveaux. D’abord, au niveau du business. En effet, selon une étude McKinsey, les collaborateurs qui utilisent un outil collaboratif voient leur productivité augmenter en moyenne de 25%. Mais également au niveau de l’engagement collaborateur. Car la volonté d’accroître la collaboration traduit une volonté de donner aux collaborateurs les clés et l’autonomie pour être plus performants. Une manière de booster leur engagement envers l’entreprise.

 

La collaboration : pierre angulaire d’une transformation digitale (et organisationnelle)

Si la collaboration génère performance et engagement, il est donc tout naturel qu’elle soit au coeur de la transformation digitale. Car si les entreprises opèrent une transformation digitale, c’est bien pour être plus performantes, et en espérant générer un maximum d’engagement. Mais attention, il serait réducteur de n’associer la collaboration qu’à une transformation purement digitale. La collaboration transforme profondément les rapports entre les individus dans l’entreprise. Elle contribue à faire disparaître la traditionnelle organisation « en silos » au profit d’une organisation plus horizontale. Ainsi, l’information circule d’un site à l’autre, d’une équipe à l’autre, d’un collaborateur à l’autre.

 

Quelles formes la collaboration peut-elle prendre ?

Il est courant d’envisager la collaboration sous un angle métier. Pourtant, collaborer c’est « participer avec un ou plusieurs autres à une oeuvre commune« . La collaboration peut donc être considérée dans un sens assez large, comme une forme d’engagement et de participation à la vie et au projet de l’entreprise. Concrètement, la collaboration peut se traduire dans plusieurs types d’actions :

  • Créer des groupes ou communautés (de travail ou d’intérêt)
  • Poser des questions et échanger (autour de problématiques métier… ou non !)
  • Participer aux conversations
  • Créer et/ou partager des contenus
  • Donner son feedback

 

Comment embarquer ses collaborateurs dans la transformation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *