L’open innovation est une approche démocratique centrée sur la collaboration. En effet, des ressources internes et externes viennent en quelque sorte remplacer les process silotés de R&D traditionnel.

D’ailleurs, une étude de The Economist relayée par VentureBeat montre que 95% des entreprises pratiquent l’open innovation, dont 54% sur l’ensemble ou la plupart de leurs projets.

Stimuler la culture de l'innovation en entreprise - Beeshake

Quels sont les piliers de l’open innovation ?

Les répondants à l’étude The Economist expliquent qu’ils ont très rapidement mis en place les principaux piliers de l’open innovation. Plus en détails, il s’agit de :

  • Mettre en place une équipe dédiée à cette démarche
  • Systématiser le processus d’innovation ouverte, en y associant des indicateurs de mesure
  • Adopter les outils et les technologies permettant de faciliter et d’accélérer la démarche

Dans quel cadre mettre en place l’open innovation ?

Ce type de démarche peut être mis en place dans n’importe quel entreprise souhaitant développer de nouveaux produits, services, ou process plus performants.

Mais aussi, elle peut être mise en place dans une logique d’amélioration continue, pour améliorer les produits, services ou process existants. Et tout cela, bien sûr, grâce aux feedbacks des collaborateurs, clients, et autres parties prenantes de l’entreprise.

Quels sont les freins à l’open innovation ?

Certaines barrières freinent ou bloquent le bon développement des démarches d’open innovation dans les organisations. Les 2 principaux freins sont les suivants :

  • Le temps que cela peut demander aux collaborateurs
  • Le coût d’une équipe dédiée à ce sujet

Juste derrière, on retrouve les obstacles suivants :

  • 27% à l’étude The Economist mentionnent la complexité managériale et organisationnelle induite par la mise en place d’une telle démarche
  • 25% indiquent que leur entreprise n’est pas suffisamment à jour d’un point de vue technologique
  • Également 25% parlent des risques en termes de régulation des idées et des projets
  • Et enfin 23% décrivent un décalage d’attentes entre l’entreprise, et les personnes qui la composent

La bonne nouvelle, c’est que presque tous les répondants, c’est-à-dire 91% d’entre eux, reconnaissent que leur organisation augmente le budget dédié aux projets d’innovation, et continueront à le faire dans les 3 prochaines années.

Quels résultats ?

Selon l’article de VentureBeats, les résultats qui ressortent de l’étude The Economist sont assez clairs. En effet, les organisations qui mènent une démarche d’open innovation structurée et efficace sont plus compétitives sur leur marché.


Beeshake plateforme d'innovation participative