Les PME (petites et moyennes entreprises) sont-elles les oubliées de l’innovation participative ? Les nouveaux modes d’innovation sont-ils réservés aux Grands Groupes ? Il semblerait parfois que oui. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croire, faire de l’innovation participative dans une PME n’est pas si facile.

 

Pourquoi les PME peinent-elles à développer l’innovation participative ?

 

Parce qu’une PME n’a pas nécessairement une culture de l’innovation

Un rapport de l’OCDE indique qu’en moyenne, « les PME sont moins innovantes que les grandes entreprises« . Comment en est-on arrivé à ce constat ? D’abord, parce que les grands groupes disposent généralement d’une puissante force de Recherche & Développement. Ensuite, parce que cette force s’accompagne souvent d’une culture de l’innovation robuste. À l’inverse, les PME ne peuvent généralement pas rivaliser sur les investissements en R&D. Et elles n’ont pas toujours naturellement l’agilité et la collaborativité qu’on tend parfois à leur prêter. Or les PME ont tout intérêt à développer une culture de l’innovation participative pour se renforcer sur leur marché.

 

Parce que l’innovation participative demande du budget 

Comme dans les grands groupes, faire de l’innovation participative dans une PME demande du budget. Un budget pour recruter des talents, accéder à des outils performants, ou bénéficier d’un accompagnement. Or, beaucoup d’acteurs du conseils ou d’éditeurs de logiciels proposent des offres adaptées aux grands groupes, mais inabordables pour les PME.

 

3 leviers de réussite de l’innovation participative dans une PME 

En réalité, les leviers de réussite d’une démarche d’innovation participative sont souvent les mêmes dans une PME que dans un grand groupe. Avec quelques spécificités néanmoins…

L’animation de l’innovation

Il est inimaginable de vouloir développer l’innovation participative dans une PME sans songer à un plan d’animation. Comme dans toute entreprise, vous ne pouvez pas demander à vos collaborateurs de proposer des idées sans leur exposer un contexte, des règles, et un plan de communication pour les motiver régulièrement.

Les rituels 

Les rituels sont d’excellentes manières d’animer l’innovation participative. Ils permettent de stimuler l’intelligence collective et la créativité de vos collaborateurs. Vous pouvez par exemple organiser des ateliers de design thinking, des challenges innovation, des séances de Codev, etc. La bonne nouvelle, c’est que ces rituels s’adaptent particulièrement aux PME. En effet, les collaborateurs se connaissent déjà et sont généralement plus faciles à rassembler que dans les grands groupes.

Vous ne savez pas quels rituels organiser ? Téléchargez gratuitement nos 24 formats d’intelligence collective.

L’implication du top-management

Comme dans toute entreprise, le top-management doit s’impliquer pour assurer le succès d’une démarche d’innovation participative. En effet, pourquoi s’ennuyer à inventer et à proposer des idées si l’on a l’impression que les dirigeants ne se sentent pas concernés, ou si l’on ne s’attend à aucune reconnaissance ? Pour développer l’innovation participative dans une PME, l’implication du top-management est donc cruciale. C’est par exemple à lui de modérer et de valider les projets proposés dans votre plateforme d’innovation participative.

 

 

Comment le CIF stimule l'innovation participative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *