L’expérience utilisateur, tout le monde en parle. Mais de quoi parle t-on quand il s’agit de de créer une expérience collaborateur ? Selon le site Usabilis, il s’agit de la qualité de l’expérience vécue par l’utilisateur dans toute situation d’interaction. Ainsi, si l’expérience collaborateur désigne la qualité de l’expérience vécue par le collaborateur dans son entreprise et notamment au sein de son écosystème d’outils, alors comment garantir alors une expérience réussie ?

 

De l’expérience utilisateur à l’expérience collaborateur

L’expression expérience utilisateur est devenue, en quelques années, un véritable buzzword. Elle est notamment particulièrement utilisée lorsqu’il s’agit d’une expérience e-commerce, ou de l’expérience d’un utilisateur sur un outil digital. Mais d’où nous vient cette sacro-sainte expression ?

Le digital transforme toute la société, c’est un fait. Il a rendu le monde plus instantané, et les clients plus volatiles. Le moindre obstacle – aussi minime soit-il – dans un processus d’achat entraine l’abandon du panier. Et le client se rend sur le site du concurrent. Pour cela, rien de plus simple, il lui suffit de changer de site en 2 clics. Nous prenons ici l’exemple du e-commerce, mais cela est tout aussi valable sur n’importe quel autre outil. En effet, lorsque le parcours d’utilisation sur un outil n’est pas simple et évident, il est très facile d’essayer l’outil d’à côté. Voilà pourquoi il est essentiel de soigner l’expérience utilisateur.

Ce constat est le même dans l’entreprise. En effet, les collaborateurs d’une entreprise disposent aujourd’hui de tout un écosystème d’outils. Ces outils sont de plus vitaux à l’ère du digital, de l’essor du télétravail, de la mobilité, de la collaboration augmentée, etc. Ils sont donc devenus un pan essentiel de l’expérience collaborateur dans l’entreprise. Mais quoi qu’il en soit, le collaborateur a alors le choix de les utiliser ou non. Aussi, il adoptera le même comportement que dans sa vie privée. En effet, s’il n’est pas satisfait de son expérience sur un outil, soit il ne l’utilisera pas, soit il en utilisera un autre. Cette pratique donne naissance à la notion de Shadow IT. Il s’agit de l’usage, au sein de l’entreprise, de logiciels non approuvés par le service informatique.

Vous l’aurez compris, l’expérience utilisateur est une notion cruciale pour l’adoption de nouveaux outils en entreprise. Et c’est un réel composant de l’expérience collaborateur.

 

3 fondamentaux pour favoriser l’expérience utilisateur au profit de l’expérience collaborateur

1/ Éviter la démultiplication des outils, ou opter pour des outils interconnectés. En effet, rien de pire pour un utilisateur que de devoir jongler avec une multiplicités d’outils.

[LIRE AUSSI : 3 raisons d’arrêter la démultiplication des outils de communication interne]

2/ Optez pour des outils qui encouragent la participation des collaborateurs. Des outils conversationnels, qui permettent aux collaborateurs de s’exprimer, de donner du feedback, de proposer des idées.

[LIRE AUSSI : Le quiz en communication interne : un format plus malin qu’il n’en a l’air]

3/ Pensez à toujours proposer à vos collaborateurs des outils responsive. En d’autres termes, des outils pensés pour fonctionner sur un ordinateur, mais aussi sur une tablette ou un smartphone. Car vos collaborateurs

[LIRE AUSSI : Communication interne et mobilité : quand le digital réinvente la communication]

 

6 leviers pour booster engagement collaborateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *