Selon une étude menée par Steelcase et Ipsos, la France est la championne du désengagement. Parmi les 17 pays étudiés, elle présente le plus faible pourcentage (5%) de collaborateurs engagés. C’est également la France qui affiche le plus faible résultat lorsque l’on demande aux participants si leur environnement de travail leur permet de s’exprimer et de partager leurs idées librement (55%). Des chiffres qui montrent à quel point il est urgent de prendre en compte les attentes des collaborateurs pour favoriser leur engagement. Et si un outil d’engagement collaborateur pouvait vous aider ?

 

Pourquoi chercher l’engagement collaborateur ?

L’engagement collaborateur est le graal de tout dirigeant ou manager. À la clé : esprit d’équipe, bien-être au travail, échanges optimisés… Aujourd’hui, l’engagement collaborateur se trouve à la croisée du bien-être au travail et de la performance de l’entreprise. Il bénéficie donc à la direction comme aux collaborateurs eux-mêmes. En effet, un collaborateur engagé est un collaborateur heureux, et inversement. D’ailleurs, d’après une enquête menée par l’Université de Warwick, au Royaume-Uni, un salarié qui se sent bien dans son entreprise est 10 à 12 % plus productif.

 

Pourquoi l’engagement est-il faible ?

L’étude Steelcase et Ipsos souligne, parmi les causes du désengagement, un manque de communication entre les collaborateurs et la direction. Les collaborateurs ne se sentent pas écoutés, bien qu’ils aient envie de proposer leurs idées. Seuls 48% des collaborateurs se sentent libres de partager des projets et des réalisations. En outre, ce sont seulement 52% des sondés qui éprouvent un sentiment d’appartenance à l’entreprise.
Bannière 91% des collaborateurs souhaitent innovation participative

 

3 caractéristiques d’un outil d’engagement collaborateur efficace

Feedback

Un outil d’engagement collaborateur doit placer le salarié au coeur de son expérience. La notion de feedback est donc très importante, car un bon outil d’engagement collaborateur doit d’abord permettre à chacun de s’exprimer et de donner son avis. Ainsi, certains outils promettent d’analyser l’humeur ou de mesurer la satisfaction collaborateur. Ces outils ont un point commun : ils laissent la parole aux salariés. Chacun peut partager ses impressions, ses difficultés et ses idées pour améliorer les choses. Ce type de dispositif crée une communication transversale et optimisée, qui n’est plus bridée par la hiérarchie ou la timidité. Cette liberté permet de désamorcer rapidement une situation inconfortable, d’améliorer sans cesse les conditions de travail et de faire en sorte que les collaborateurs se sentent écoutés.

Gamification

La dimension ludique booste l’engagement. C’est pourquoi la gamification est une tendance à ne pas négliger. En effet, en basant l’expérience utilisateur sur des systèmes de points, de niveaux et de récompenses, vous stimulez vos collaborateurs et leur donnez envie de s’impliquer. Et même lorsque le jeu n’est pas au cœur d’un outil, celui-ci doit rester pensé pour que son utilisation soit divertissante et intuitive. L’engagement devient un acte naturel et amusant.

Proposition d’idée

Enfin, un outil d’engagement collaborateur doit vous permettre de faciliter le partage des idées. Boîtes à idées, outils d’innovation collaborative ou d’idéation, plusieurs noms d’outils existent pour partager et valoriser les idées des collaborateurs. Les talents et les idées circulent dans l’entreprise, et les collaborateurs se sentent (enfin) vraiment écoutés. L’engagement devient naturel !

 

Comment Gamm Vert booste l'engagement collaborateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *