Stimuler l’intelligence collective en entreprise, c’est faire circuler l’intelligence et le savoir-faire pour créer de la transversalité et des savoir-faire nouveaux. Ainsi, des outils d’intelligence collective peuvent vous aider à insuffler une culture d’entreprise à la fois plus participative et transversale. Toutes les parties prenantes en ressortiront gagnantes. D’une part, les collaborateurs, qui se sentiront davantage valorisés, et acteurs de l’entreprise. Et d’autre part, l’organisation elle-même, qui en ressortira à la fois plus agile et plus performante.

LIRE AUSSI : Intelligence collective en entreprise : définitions, bénéfices et principes de mise en place

3 outils d’intelligence collective pour booster votre culture d’entreprise

Un outil de social learning

Si l’intelligence collective se définit comme « la combinaison des capacités et des aptitudes d’une équipe », alors naturellement, le sujet des compétences semble central. Justement, pour commencer, encore faut-il faire circuler les capacités et les aptitudes. Autrement dit, il faut faire mettre en place un système de partage de compétences.

Attention, on ne parle pas là d’un gros LMS géré par les Ressources Humaines. Souvent, ces outils sont lourds, plein de process, et véhiculent un esprit encore très top-down. Les RH publient une formation, les salariés sont invités à la suivre… Au contraire, fonctionner en intelligence collective doit supposer un dispositif de partage de compétences géré directement par les métiers. L’intérêt ? En complément du dispositif RH, il s’agit de proposer un système de partage de compétences plus flexible, rapide, et surtout plus proche du terrain et plus social. Un salarié « lambda » doit être en mesure de partager en quelques clics ses propres compétences ou bonnes pratiques, sous la forme d’un MOOC simple, d’une pastille vidéo avec un paragraphe explicatif, pour en faire profiter tous ses collègues.

Avec des outils d’intelligence collective de ce type, les équipes gagnent en agilité et montent en compétences plus vite. C’est comme cela qu’elles deviendront les acteurs numéro 1 de l’intelligence collective.

Un outil d’animation de l’intelligence collective

Il est essentiel d’implémenter des outils d’intelligence collective qui vont dynamiser votre démarche. Car l’intelligence collective, ça se met en mouvement, ça s’active ! Le mieux, c’est donc d’avoir des outils d’animation qui vous aident à créer des interactions entre les personnes.

Entre autres exemples, une plateforme interne pour animer des webinaires. Car les webinaires internes sont une excellente manière de stimuler l’intelligence collective ! Ils peuvent d’ailleurs venir compléter un dispositif de social learning. Imaginons par exemple qu’un collaborateur publierait d’abord un MOOC pour partager une compétence. La semaine suivante, il l’expliquerait en live dans un webinaire, en profitant ainsi pour répondre aux questions de ses pairs. Un système extrêmement valorisant pour le collaborateur « sachant », mais aussi très utile pour « l’apprenant » qui peut poser ses questions et profiter d’un retour d’expérience très concret.

Autre exemple d’outil d’animation : les espaces de débat en ligne. Ce type d’espace vous permet de poser des questions, de faire des sondages ou des enquêtes, pour encourager les collaborateurs à réfléchir et à interagir sur certains sujets. La clé pour réussir à mettre en place un espace de débat, c’est la préparation. Ayez toujours un planning de sujets à aborder, de questions à poser ou de personnes à interroger. Et pensez à compléter de type d’outil digital avec des rencontres physiques, des ateliers de co-développement, des World Cafés, etc. Car le lien social « en présentiel » est essentiel à l’intelligence collective.

Un outil de proposition d’idées et d’innovations

L’innovation participative, c’est en quelque sorte le but ultime de l’intelligence collective. Car une fois que vous avez décloisonné les compétences et les points de vue, reste à décloisonner les idées. Toutes les idées ! Celles qui feront progresser votre entreprise, qui amélioreront ou révolutionneront ses produits, ses services ou son organisation.

Pour le dire autrement, l’innovation participative est un processus d’intelligence collective qui consiste à remettre les collaborateurs du terrain au coeur de la création de valeur, de l’amélioration continue, mais aussi des innovations de rupture.

Parmi les outils d’intelligence collective, rien de tel, donc, que les outils qui offrent aux collaborateurs l’opportunité de suggérer facilement de nouvelles idées ou innovations. Et puis bien sûr, ces outils doivent aussi vous permettre à vous de catégoriser, classer et sélectionner les idées les plus pertinentes, afin de les expérimenter voire de les industrialiser !

LIRE AUSSI : Boite à idées en entreprise : qu’est-elle devenue ?

LIRE AUSSI : 3 exemples d’innovation participative réussie

Les caractéristiques essentielles des outils d’intelligence collective

Facilité d’utilisation

Même si les bénéfices de l’intelligence collective se font très rapidement ressentir pour le collaborateur comme pour l’entreprise, sachez que la simple participation à l’intelligence collective, quelle que soit le format ou l’outil choisi, demande du temps. Et du temps, vos collaborateurs en manquent toujours ! En choisissant des outils d’intelligence collective simples d’utilisation, à l’interface intuitive et ludique, vous leur donnez envie de participer et vous leur faites gagner du temps.

D’ailleurs, faciliter l’expérience utilisateur, c’est également offrir l’expérience la plus intégrée possible. On parle aussi d’expérience « sans couture ». Une plateforme comme Beeshake vous permet d’offrir une expérience « tout-en-un » à vos utilisateurs. En effet, ils accèdent à une même plateforme pour partager leur savoir-faire, participer à des activités et des projets internes, ou encore suggérer de nouveaux projets d’innovation en équipe.

Facilité de traitement des informations

Si l’interface de vos outils d’intelligence collective doit être attractive pour les utilisateurs, le traitement des données doit l’être tout autant pour vous, administrateur. Car pour piloter la démarche, il est essentiel d’avoir accès à des tableaux de bord bien faits, ainsi qu’à des données exportables et analysables.

Collaborativité

L’intelligence collective, ce n’est pas juste une personne qui partage son avis, ses compétences ou ses idées avec les autres. C’est une manière de fonctionner en transversalité et en collaboration maximale. Les échanges doivent être multi-directionnels, et chacun doit être en mesure d’enrichir les contributions de ses pairs, de participer à une idée, de rebondir ou de débattre. Évitez donc les outils où chacun participe dans son coin;